easy trading

Les utilisateurs travaillent en harmonie et privilégient la discussion aussi courtoise que possible pour régler les oppositions, aussi, prenez le temps de vous y habituer.

Easy trading fournit à ses internautes des idées de trade ainsi que des analyses, mais ne pourra être tenu responsable en cas de perte. Le FOREX est un marché rendu volatil par l'effet de levier qui vous est proposé. Un risque de pertes financières importantes est toujours présent.
easy trading

Site dédié aux amateurs désireux de progresser dans le monde de la bourse, en tentant de gagner d'avantage à travers les clés fournies par l'Analyse Technique et l'Analyse comportementale des acteurs du marché.

--------------------------------------


Sondage

le cac le 1 aout 2010 ?

 
 
 
 
 

Voir les résultats


Détentes - Humour Finances

Partagez
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

Détentes - Humour Finances

Message  Springfellow-Hawk le 11/11/2009, 4:25 am

En plein centre de Manhattan, une Rolls se gare devant une banque.
En descend un superbe blonde qui rentre dans l'établissement et demande un prêt de 1000 euros.
Le chargé d'affaire lui demande une garantie ainsi que la durée du prêt.
La blonde propose, comme garantie, la Rolls garée devant la banque et indique que le prêt sera remboursé à son retour de Paris dans quinze jours.
Sur ces entrefaits, la blonde s'en va, tandis que le chargé d'affaire et son directeur s'escaffe :
"Il faut vraiment être un blonde pour offrir une Rolls comme garantie d'un prêt de 1000 euros".

La semaine passe, la blonde repasse à la banque et demande à rembourser le prêt pour récupérer sa Rolls.
Le banquier s'exécute contre 1000 euros et ajoute 10 euros d'intérêts et de frais.
Pris d'un certain remord le banquier demande :
"Vous ne semblez pas avoir besoin de 1000 euros, alors pourquoi laisser une voiture de ce prix pour une somme dont vous n'avez apparemment pas besoin ?"
et la blonde de répondre :
"Parce que 10 euros est le meilleur prix que j'ai pu trouver pour garer en toute confiance ma Rolls pendant 15 jours en plein Manhattan !"
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

Banquier à la city

Message  Springfellow-Hawk le 11/11/2009, 4:26 am

A Londres, un banquier de la city, très élégant avec chapeau melon, parapluie canne et costume noir rencontre un punk avec les cheveux rouges et verts à un arrêt de bus. Le vieux banquier regarde le punk d'un air de dédain. Le punk lui demande :
- Vous avez un problème ? A vous voir, je me doute que vous n'avez jamais rien fait d’excentrique de votre vie.
Le banquier le considère un instant :
- A vrai dire jeune homme, si. Une fois j'ai enculé un perroquet et je me demandais justement si vous ne pourriez pas etre mon fils.
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

Or en stock

Message  Springfellow-Hawk le 11/11/2009, 4:29 am

Un homme arrive chez Cartier, Place Vendôme à Paris, en compagnie d'une jeune femme splendide, et ensemble, ils choisissent un bijou de 50 000 euros pour elle.
Au moment de payer, l'homme sort son carnet de chèques et, sans sourciller, le rédige.
Le vendeur, lui, est un peu ennuyé car c'est la première fois qu'il voit ce couple à la bijouterie.
L'homme s'aperçoit du malaise du vendeur et, avec beaucoup d'aplomb, lui dit:
- J'ai le sentiment, très cher, que vous pensez que ce chèque est peut-être sans provision, n'est-ce pas ?...
- Heu... Et bien...
- Bien !voici ce que nous allons faire : vu qu'aujourd'hui c'est samedi et que ma banque est fermée, je vous propose que vous gardiez ce chèque ainsi que le bijou. Dès lundi, procédez à son encaissement et lorsque le paiement sera honoré, faites livrer le bijou chez Mademoiselle. D'accord ?...
Le vendeur, rassuré, donne son aval à cette solution sans l'ombre d'une hésitation, assurant même, que la bijouterie prendrait à sa charge la livraison du bijou et qu'il s'assurerait en personne du bon déroulement de l'opération.
Le lundi matin, à la présentation du chèque à la banque, celui-ci est bien évidemment en bois !!!
En colère, le vendeur appelle le client qui lui répond :
- Mais ce n'est pas grave ! Cela ne vous a rien coûté et moi j'ai baisé tout le week-end !!!... Merci beaucoup pour votre collaboration et sans rancune !


Dernière édition par Springfellow-Hawk le 14/11/2009, 9:08 pm, édité 1 fois
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

Nouveau directeur

Message  Springfellow-Hawk le 11/11/2009, 4:34 am

Nouveau Directeur


Le directeur d'une société, qui commence à se faire vieux, décide de trouver un remplaçant.
Après quelques semaines de recherches, il finit par trouver un jeune gars d'une trentaine d'années motivé, qui est prêt à prendre la place dès qu'elle se libèrera.
L'ancien directeur convoque son futur remplaçant dans son bureau pour lui expliquer les principes de son entreprise. A la fin de l'entretien, il donne au jeune homme trois enveloppes numérotées avant de s'en aller vers le sud de la France où il prend sa retraite.
Le jeune homme interloqué lui demande:
- Pourquoi ces trois enveloppes?
- Eh bien, lorsque tu rencontreras un problème, un déficit, ouvre l'enveloppe numéro 1. Si après tu rencontres un autre problème et que l'entreprise va mal, ouvre l'enveloppe numéro 2. Et si tu rencontres encore un problème, ouvre l'enveloppe numéro 3.

Pendant les 6 premiers mois, tout va bien, l'entreprise à même repris du poil de la bête, mais suite à une chute sur le marché de la consommation, l'entreprise commence à traîner un peu. Se rappelant des conseils de l'ancien directeur, le jeune homme ouvre l'enveloppe n°1 et y trouve un carton sur lequel il est écrit : licencie 3% du personnel.
Un peu interloqué, le nouveau directeur s'exécute. Les employés protestent un peu, mais comme l'entreprise repart tout est vite oublié.
Six mois plus tard, une autre chute des marchés met la société dans une mauvaise situation. Le directeur ouvre alors l'enveloppe n°2 et y trouve un carton où il est écrit: licencie 30% du personnel.
C'est un sacrifice énorme et il y eut beaucoup de grèves, mais finalement, l'entreprise repartit de nouveau sur les chapeaux de roues.

Un an plus tard, l'entreprise est au bord du dépôt de bilan et le nouveau directeur ne sait plus quoi faire. Il finit par se rappeler qu'il lui reste encore une enveloppe et espérant y trouver une solution miracle, il l'ouvre.
Voilà ce qu'il trouva écrit sur le carton: "Trouve un remplaçant et une meilleure place ailleurs."


Dernière édition par Springfellow-Hawk le 14/11/2009, 9:07 pm, édité 1 fois
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

Bêtisier Assurance

Message  Springfellow-Hawk le 11/11/2009, 4:49 am

Bêtisier assurance



En vous remerciant par avance, je reste dans la tente de votre chèque de règlement.

J'ai signé le constat mais ça ne compte pas. J'avais pas mes lunettes et j'ai rien vu de ce qui était dessus.

Je viens, par la présente, vous déclarer un accident qui, pour être banal, n'en est pas moins inhabituel.

En décembre, j'avais cassé mon pare-brise et vous aviez gelé mon bonus; je viens d'avoir un autre accident à la fin d'août: est-ce que le gel marche aussi pendant l'été?

La dame était plein fards. Forcément, ça m'a ébloui et j'ai perdu le contrôle.

Circonstance de l'accident : est passé à travers une porte vitrée lors de l'opération "portes ouvertes" de l'entreprise.

Depuis ma chute, je ne peux plus me déplacer. Veuillez m'indiquer la marche à la suivre.

La foudre est tombée sur le hangar et a endommagé la toiture.
Depuis notre mariage, c'est le deuxième coup de foudre que nous subissons

La prime, c'est moi qui la paie et vous remboursez les dégâts de l'autre. Tout ça, c'est des fumisteries.


Dernière édition par Springfellow-Hawk le 14/11/2009, 9:08 pm, édité 1 fois
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

management de la crise

Message  Springfellow-Hawk le 14/11/2009, 7:05 pm

Management de crise


Lorsque les entreprises cherchent à optimiser leurs ressources humaines, c'est le management qui pique une crise, que les employés qualifient de rire (la crise, pas le management, hélas)

Une entreprise décide de changer le style de gestion et engage un nouveau directeur général.
Ce dernier est déterminé à procéder à des changements pour rendre l'entreprise plus productive.

Le premier jour,il fait une inspection de l'entreprise, accompagné de ses principaux collaborateurs.
Il constate que tout le monde est en train de travailler sauf un jeune homme qui est appuyé contre le mur, les mains dans les poches.

Le directeur voit là une opportunité pour faire comprendre aux travailleurs sa philosophie du travail.
Il demande au jeune homme :
- Combien gagnez-vous par mois ?
- 600 euros,Monsieur, pourquoi ? répond le jeune homme sans comprendre

Le directeur lui remet 600 euros en main et lui dit :
- Voilà votre salaire pour ce mois. Maintenant disparaissez et ne remettez plus jamais les pieds dans cette entreprise.

Le jeune homme met l'argent en poche et exécute l'ordre du directeur.
Le directeur, fier de lui, demande à un groupe de travailleurs :
- Quelqu'un peut me dire que faisait ce jeune homme ?
- Oui, Monsieur - répond surpris l'un d'eux - il est venu livrer une pizza...


Dernière édition par Springfellow-Hawk le 14/11/2009, 9:07 pm, édité 1 fois
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

Embauche de rêve

Message  Springfellow-Hawk le 14/11/2009, 9:06 pm

Une embauche de rêve


A la fin d'un entretien d'embauche, le responsable des Ressources Humaines demande à un jeune ingénieur, frais émoulu des Arts & Métiers :
• " Et vous aviez pensé à quel salaire de départ ? "
Le jeune répond :
• " Dans les environs de 100 000 euros par an, négociable en fonction des avantages annexes. "
• " Bien, dit le responsable RH, que diriez-vous alors d'un contrat avec 5 semaines de congés payés, 14 jours fériés en sus dans l'année, frais médicaux et dentaires pris en charge par la compagnie, fonds de retraite vous donnant à 50 ans une retraite équivalente à 85% de votre salaire de l'époque, plus une voiture de fonction de type 406 changée tous les deux ans ? "Le jeune homme se dresse sur son siège, ébahi :
• " Whoaaaaouh ! Vous êtes sérieux ? "
• " Non, répond l'autre. Mais c'est vous qui avez commencé ! "
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

Theoreme du salaire

Message  Springfellow-Hawk le 14/11/2009, 9:12 pm

THEOREME DU SALAIRE


Le "Théorème du Salaire" de Dilbert établit que "les Ingénieurs et les Scientifiques ne peuvent jamais gagner autant que les hommes d'affaires et que les commerciaux (consultant)".
Ce théorème peut maintenant s'appuyer sur une démonstration mathématique qui s'appuie sur les deux postulats suivants :
- Postulat n°1 : La Connaissance, c'est la Puissance.
- Postulat n°2 : Le Temps, c'est de l'Argent.
Tout scientifique sait que : Puissance = Travail / Temps
Puisque : Connaissance = Puissance et Temps =Argent, on a donc :

Connaissance = Travail / Argent

On obtient alors facilement : Argent = Travail / Connaissance

Ainsi , si la Connaissance tend vers zéro, l'Argent tend vers l'infini, sans se soucier de la charge de travail faite.
Conclusion :

Moins vous en connaissez, plus vous gagnez d'argent, c'est scientifiquement prouvé!


Le théorème de Dilbert se vérifie dans de nombreuses entreprises, il est corrélé avec celui qui établit que l'incompétence est un facteur de progression dans l'entreprise.
En effet, plus quelqu'un est incompétent, plus son responsable veut se débarrasser de lui, ne pouvant le renvoyer (pas assez incompétent quand même), il le promeut dans un autre service qui cherchera également à s'en débarrasser, etc...
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

La Culture d'entreprise

Message  Springfellow-Hawk le 14/11/2009, 9:15 pm

LA CULTURE D'ENTREPRISE


Mettez 5 chimpanzés dans une chambre.
Accrochez une banane au plafond et mettez une échelle permettant d'accéder à la banane. Assurez-vous qu'il n'y a pas d'autre moyen d'attraper la banane que d'utiliser l'échelle.

Mettez en place un système qui fait tomber de l'eau très glacée dans toute la chambre (par le plafond bien sur) dès qu'on commence à escalader l'échelle. Les chimpanzés apprennent vite qu'il ne faut pas escalader l'échelle. Arrêtez le système d'eau glacée, de sorte que l'escalade n'a plus son effet gelé.

Maintenant, remplacez l'un des chimpanzés par un nouveau. Ce dernier va chercher à escalader et sans comprendre pourquoi, se fera tabasser par les autres. Remplacez encore un des vieux chimpanzés par un nouveau. Ce dernier se fera encore tabasser, et c'est le chimpanzé No 6 (celui qui a été introduit juste avant) qui tapera le plus fort.

Continuez le processus jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que des nouveaux. Alors, aucun ne cherchera à escalader l'échelle et si jamais y en a un qui pour une raison quelconque ose y penser, il se fait massacrer illico presto par les autres. Le pire, c'est qu'aucun des chimpanzés n'a la moindre idée sur le pourquoi de la chose.
C'est ainsi que le fonctionnement et la culture d'entreprise prennent naissance.
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

Cadres et Emploi

Message  Springfellow-Hawk le 14/11/2009, 9:18 pm

CADRES ET L'EMPLOI


Un jour, alors qu'il marchait dans la rue un Cadre à qui tout réussit est tragiquement heurté par un autobus et meurt. Son âme arrive au Paradis où elle est accueillie par St Pierre.

"Bienvenue au Paradis", dit St Pierre. "Avant de vous installer ici, il semble que nous ayons un problème.
Voyez-vous, c'est plutôt étonnant ; mais nous n'avons jamais eu de jeunes cadres dynamiques jusqu'ici et nous ne sommes pas tout à fait sûrs de ce que nous devons faire de vous".

"Aucun problème, laissez-moi simplement entrer", dit l'homme.

"J'aimerais bien ; mais j'ai des ordres qui viennent d'en haut.

Ce que nous allons faire, c'est vous laisser passer un jour en Enfer et un jour au Paradis et ainsi vous pourrez choisir ou vous voudrez passer pour l'éternité."

"Je pense que j'ai déjà fait mon choix... Je préfère rester au Paradis", dit l'homme.

"Désolé ; mais nous avons des règles... ".

Et ainsi St Pierre emmena le cadre dans un ascenseur qui descendit en Enfer.

Les portes s'ouvrirent et il se retrouva sur le green d'un terrain de golf magnifique.
Un peu plus loin, il y avait le country club et devant, tous ses amis, bien habillés, qui l'acclamèrent.
Ils s'approchèrent, l'embrassèrent et parlèrent du bon vieux temps.
Ils firent un excellent parcours de golf et le soir, allèrent au country club ou ils dégustèrent un excellent steak et du homard.

L'homme rencontra le Diable qui est réellement quelqu'un de charmant et il passa un merveilleux moment à raconter des histoires et à danser.

Il passa un si bon moment qu'avant qu'il ne s'en rende compte, il était temps de partir.
Tout le monde lui serra la main, lui fit au revoir et il monta dans l'ascenseur.
Celui-ci retourna au Paradis et il retrouva St Pierre.

"Maintenant, vous allez passer un jour au Paradis", dit-il.

Il passa ainsi les 24 heures suivantes allongé paresseusement sur les nuages à jouer de la harpe et à chanter.

Il passa un si bon moment qu'avant qu'il ne s'en rende compte les 24 heures étaient passées et St Pierre était de retour pour l'emmener.

"Alors, vous avez passé un jour en Enfer et un jour au Paradis.

Maintenant, vous devez choisir pour l'éternité", dit-il.

L'homme réfléchit un instant et répondit : "Et bien, je n'aurais jamais cru que je dirais ceci, le Paradis est vraiment bien mais je crois que je me plairai plus en Enfer."

Alors, St Pierre l'escorta jusqu'à l'ascenseur et il descendit à nouveau en Enfer.
Quand les portes de l'ascenseur s'ouvrirent, il se retrouva dans un paysage désolé, plein d'immondices.
Il vit ses amis vêtus de haillons ramassant les saletés pour les mettre dans des sacs.

Le Diable vint vers lui et lui mit la main sur l'épaule.

"Je ne comprends pas, balbutie l'homme, hier j'étais ici et il y avait un parcours de golf et un country club et nous avons mangé du homard et nous avons dansé et nous nous sommes bien amusés. Maintenant, c'est un désert d'immondices et tous mes amis semblent misérables."

Le Diable le regarda et sourit : "Vous êtes Cadre, vous devriez connaître le principe : hier, nous vous recrutions et aujourd'hui, vous faites partie du personnel!"
avatar
Springfellow-Hawk

Messages : 539
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 44
Localisation : South beach california

Picsou

Message  Springfellow-Hawk le 28/11/2009, 8:11 pm

Un vieux pingre va mourir seul, sans famille et sans ami.
Peu avant sa mort, il reçoit son avocat, son docteur et son curé pour leur
donner à chacun 50 000 Euros en espèces avec pour mission d'enterrer cet argent
avec lui le jour de ses funérailles, en guise de
'Geste'.
La mort et l'enterrement ont lieu une semaine plus tard.
Après l'ensevelissement, le curé, le docteur et l'avocat discutent:
Le curé leur confie que son église ayant un besoin urgent d'un nouveau clocher,
il a gardé 20 000 E pour sa réfection.
Le docteur, qui était un scientifique faisant des recherches sur le cancer,
confesse que lui aussi a gardé de l'argent: 40 000 E pour continuer ses
recherches.
L'avocat les blâme:
'Comment pouvez-vous être si malhonnêtes? Moi au moins j'ai placé dans le
cercueil un chèque du montant total qu'il m'avait remis'

Contenu sponsorisé

Re: Détentes - Humour Finances

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est 16/12/2018, 1:03 pm